La Jåponaise Moustachue© - Guerrilla Stoemp - The Thin Black Duke - The George Låzenby Firelight Ensemble - The BaleaRic Hunter - (Le)Dåndy - Jules Barbey d'Aurevilly avec une Afro - André Bellegårde et son Orchestre Digital - I am a Cåssette...Dandytronic...Heddofone...Né à uccle mort en bas résilles...Matelot à sec...Inconnu du Nord au midi...Candidat déchu du concours Princesse Claquettes....La vie est un film natur(al)iste hollandais...Adepte des titres a rallonges...Toi aussi tu aimes les bûches?


Copyright

I don't really do reviews, If it's on here, It means I love it. Dead simple.
Some of the pictures here are mine, hit me up if you're interested in my work. guerrilla.stoemp@gmail.com

lundi 2 juillet 2007

J'écris sans chronologie car je le vaux bien.

ciel 2

Dimanche premier juillet:

Quelle semaine les enfants,

une semaine a faire le boulot de deux personnes. Une longue semaine ou de petits incidents contraignants se succèdent sans pour autant se ressembler. Un défi autant qu'un gros boulet sauce lapin s'accrochant à mon pied. Un exercice de gestion du stress que n'aurait pas renié l'équipe de "l'été de tous les records!" Et ce gros boulet que je traîne sont en fait 11.995 personnes qui attendent impatiemment leur paie. Les yeux globuleux et injectés de sang rivés sur la montre du plateau et sur le home banking du groupe dont je fais plus ou moins partie.

Car voyez vous je travaille dans l'administration, vaste programme, vie de merde me direz vous...non pas vraiment....
Evidemment ce n'est pas là que je voulais bosser et évidemment ce n'est ni hype, ni flashy. Point de soirées privées au club jet VII mais plutôt des fêtes du personnel qui se terminent à minuit. Des journées automobiles autour du circuit de Zolder pour fêter le nouveau sponsoring F1 du groupe.
Vous n'y trouverez aucune fille seins nus comme lors des soirées ed banger au Canada, terre de mes bûcherons favoris.

Point de casquettes new era à l'horizon plutôt des cheveux plaqués et les sweat bape se transforment en costumes trois pièces gris porté par des nine-to-five carriéristes.le mot d'ordre est sobriété. Une cravate vert pomme est directement remarquée par le big boss qui fera une petite remarque, mais sur le ton de la rigolade bien entendu. Certaines attitudes sont par contre tolérées..."les gars et les garces bonjour!" éructe chaque matin Ridge (le prénom est fictif mais l'anecdote bien réelle)

Mais tout n'est pas aussi maussade. J'y ai rencontré des gens super, plutôt rebelles et loin du cliché qu'on peut avoir des gens qui bossent dans ce secteur et que je m'y sens bien.

Et moi "l'original" du service (afro, habits colorés...ici il n'en faut pas plus), je nage comme un poisson dans le vent dans ce petit milieu financier. Milieu qui m'est d'ailleurs toujours aussi étranger qu'il y a neuf mois.


[Parenthèse en coup de gueule vendredi 29.06.07:

bande de pouilleux, petits merdeux, glandes surrénales atrophiés, excrément de cancrelats, boursouflés, matagots, tronches de caribous dégarnies, fans de severine ferer, bande de nains de jardin sclérosés, vils Charlie et lulu travailleuses du seske gérontophiles...et encore je me retiens. l'organisation est merdique, tu fais un boulot que tu ne devrais pas faire (et que tu connais mal), et ils osent encore sortir des remarques genre, oui mais lui aurait vu ça! va te faire gamin, lui il bosse la depuis 3 ans, pas 1 mois!

Hum...Voila refermons cette parenthèse.]

Où en étais-je déjà? Je ne sais plus. Bref plus qu'un jour (lundi) et tout rentre dans l'ordre. Pourvu qu'ils ne me filent pas de tickets gratuits pour le concert de Di Quinto Rocco pour récompenser mon état de service en période de crise. Bon je file, j'ai des bûches à couper....

Aucun commentaire: