La Jåponaise Moustachue© - Guerrilla Stoemp - The Thin Black Duke - The George Låzenby Firelight Ensemble - The BaleaRic Hunter - (Le)Dåndy - Jules Barbey d'Aurevilly avec une Afro - André Bellegårde et son Orchestre Digital - I am a Cåssette...Dandytronic...Heddofone...Né à uccle mort en bas résilles...Matelot à sec...Inconnu du Nord au midi...Candidat déchu du concours Princesse Claquettes....La vie est un film natur(al)iste hollandais...Adepte des titres a rallonges...Toi aussi tu aimes les bûches?


Copyright

I don't really do reviews, If it's on here, It means I love it. Dead simple.
Some of the pictures here are mine, hit me up if you're interested in my work. guerrilla.stoemp@gmail.com

samedi 28 juillet 2007

Arnold and Shirley's Household Magic Show!!!

arnold the english busdriver and magician



shirley and arnold



summer in the city 2



summer in the city 1



 earth war


Virgule musicale: charme printanier, nostalgie et mélancolie

Josh Rouse & Paz Suay - Answers



Monsieur et madame Rouse chantent de jolies perles pop qui sentent bon le printemps et la mélancholie. Idéal pour passer un été relax à la terrasse d'un petit café lisboète.



Common - The People



Le retour du grand common sense, le rappeur qui met plus d'émotion dans ces chansons que jamie oliver d'assaisonnement dans ses huîtres au lait. instru produit par l'omniprésent kanye west.


Baloji - Tout ceci ne nous rendra pas le Congo





Premier extrait de l'album solo de Baloji (ex-starflam) un morceau monstrueux de neuf minutes. des rimes conscientes (et bien construites), un instru un brin retro qui donne envie de bouger la tête et puis un clip à la photographie incroyable (grâce a des tons très 70s) avec des images du pays! vivement le concert en novembre.

jeudi 26 juillet 2007

Monkey see, monkey do,I spent my whole life surrounded by people like you

my adidas


cine nova


Pascal


1987- 2007???


smart girls


elodie rose


psychic charlatans


dino


In the sun


Fiat 500


duck tales


Europe


felix in wonderland


felix in wonderland 2

That Boy Wonder Dandy vous explique: L’art subtil de la pétanque.

Bruxelles, 19 juillet 2007. Je suis parti en ville rejoindre un de mes meilleurs ami à la terrasse d'un petit café inaltéré par la hypitude du quartier, le laboureur, situé au bout de la rue de Flandre ( tout près de la rue Dansaert) C'était l'annif de l'ami en question mais j'avais complètement zappé ça! (Shame on me) Enfin soit, là nous avons eu droit à une prestation aussi exceptionnelle que rare de Marie-thérèse Verlinden,tenancière du laboureur, 74 ans, 37 kriekses par jour, un humour potache zizi pouet pouet et une vitalité rare pour une personne de son age. Elle nous aura appris à prendre "la température des filles", oui oui rien que ça ! Je vous laisse chercher de quoi il s'agit. Vers 22h, et après avoir gueulé un joyeux anniversaire tonitruant parce qu'une voisine de table éméchée nous trouvait trop neurasthénique, nous nous décidâmes enfin à partir. (C'est beau ça nous nous décidâmes...je m'épate là) En route vers les pistes de pétanques.

Quel noble sport que la pétanque. Il allie toutes les qualités morales si chères à Pierre de Coubertin, tout en améliorant considérablement les capacités physiques du bouliniéro. De plus, il fait ressortir le meilleur de vous, ceci étant bien sur en relation avec la philosophie du dit Coubertin et du "Prinzipien, Kritik und Deutsche Bearbeitung der Südfranzösischen Kugelspiel", oeuvre phare de Klaus Kindermans, philosophe - forain ainsi qu'excellent bouliniéro. Originaire de Tübingen, il mourut en 1979 écrasé par l'homme phacochère qu'il avait engagé pour sa nouvelle attraction: Urin Gestank in die Savanne.

Tel des gladiateurs, les bouliniéros foulent le sol graveleux de la piste. L’anxiété et l'excitation sont palpables, les sourcils se froncent, les orteils transpirent, les équipes se forment et le capitaine agite nerveusement le cochonnet dans sa paume moite. Ce dernier est enfin lancé, la lutte fratricide débute...le premier boulinéro lance la boule le plus proche possible du cochonnet. Pendant ce temps la partie adverse observe et élabore une stratégie.

Chaque bouliniéro à son rôle à jouer. Un placeur, un dégommeur...Pour ma part, en plus d'être un joueur moyen dans tous les secteurs du jeu, je m'occupe du travail de sape. Tel un boxeur thaï infligeant (qui a dit affligeant?) des low kicks a son adversaire. Je lance inlassablement des phrases assassines pour miner la partie adverse. Voila Nastasja Kinski qui se prépare à lancer la boule à moignon levé (en parlant de Jean-Marc) ou encore Jean-Marc prêt à faire une nouvelle rigole, le moment est grave, toute la pression se trouve sur les frêles épaules de pierre, qui, non content d'avoir fait sous lui, vient de perdre un oeil en chemin.

Enfin bref des petites phrases gentilles pour chambrer un peu les perdants. Phrases qui bien que quelque peu énervantes n'entachent en rien la bonne entente de la clique et le bon déroulement de la soirée. (En principe du moins. la frontière entre le traité de non prolifération et le feu amical est parfois vague) Les parties se terminent donc généralement sous les éclats de rire et on trinque à la santé des perdants (dont la gène et la soif de vengeance sont à peine perceptibles.)

Bon voila c'est tout pour aujourd'hui, j'ai des bûches à couper.

jeudi 12 juillet 2007

Les meubles Mailleux & Moreau...Un peu d’efficacité Germanique dans la guérilla audiovisuelle Wallonne.

Deux institutions belge au même titre que tatayet et Annie Cordy deux légendes urbaines de la pub lo-fi.

Robert Mailleux magnat du bois de sapin d'outre Quiévrain, Frabrizio Daneels du meuble lourd. Pièces que l'on retrouve le plus souvent dans les maisons de personnes âgées. Vous voyez ces maisons aux vitraux mauves ou verts. Ces maisons dans lesquelles on regarde la croisière RTL chaque été et ou l'ambiance est tellement morne et sombre que même les poulets fougères se sont pendues.

Monsieur moreau de son côté contrôle la rive droite. Après avoir raté l'ENAS (école normale des accidentés de Seraing) momo tenta sa chance en tant qu'acteur. D'aucuns se souviendront d'ailleurs de sa prestation subtile dans le film historico-tragico-erotico comique d'anticipation de Klaus Kindermans: String en Velours...toi même d'abord!! Grande fresque sur le port du fil à Blankenberge.

Son petit trafic de meubles satinés connaît un beau succès lui aussi, entres autres grâce a un marketing viral poussé et des pubs sauvachement lâchées sur le service public belge. Les deux magnats se livrent une guérilla médiatique sans merci.


Les deux spots publicitaires que j'ai choisi pour vous sont un peu au monde du meuble ce que derrick est au krimi allemand. C’est à dire un mouvement artistique à part entière, avec une esthétique et une mise en image bien particulière. Jugez plutôt:


Meubles mallieux



Meubles moreau




Bon je file, je vais manger au Meals on Wheels, Q.G. des coupeurs de bûches.

jeudi 5 juillet 2007

Melody Nelson

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Je vient enfin de découvrir "L'histoire de Melody Nelson"
Je sais j'ai un milliard d'années de retard mais je n'ai jamais pu me résoudre a acheter le disque.
Ne me demandez pas pourquoi...enfin bref c'est chose faite depuis le weekend dernier..et quelle claque mes ailleux....une oeuvre musicale et visuelle incroyable! (j'ai la même impression que quand je lis un bon livre, je vois l'histoire défiler devant mes yeux)

je n'en reviens toujours pas.

Bon à ciao cher lecteur, chère lectrice...j'ai des bûches à couper

lundi 2 juillet 2007

J'écris sans chronologie car je le vaux bien.

ciel 2

Dimanche premier juillet:

Quelle semaine les enfants,

une semaine a faire le boulot de deux personnes. Une longue semaine ou de petits incidents contraignants se succèdent sans pour autant se ressembler. Un défi autant qu'un gros boulet sauce lapin s'accrochant à mon pied. Un exercice de gestion du stress que n'aurait pas renié l'équipe de "l'été de tous les records!" Et ce gros boulet que je traîne sont en fait 11.995 personnes qui attendent impatiemment leur paie. Les yeux globuleux et injectés de sang rivés sur la montre du plateau et sur le home banking du groupe dont je fais plus ou moins partie.

Car voyez vous je travaille dans l'administration, vaste programme, vie de merde me direz vous...non pas vraiment....
Evidemment ce n'est pas là que je voulais bosser et évidemment ce n'est ni hype, ni flashy. Point de soirées privées au club jet VII mais plutôt des fêtes du personnel qui se terminent à minuit. Des journées automobiles autour du circuit de Zolder pour fêter le nouveau sponsoring F1 du groupe.
Vous n'y trouverez aucune fille seins nus comme lors des soirées ed banger au Canada, terre de mes bûcherons favoris.

Point de casquettes new era à l'horizon plutôt des cheveux plaqués et les sweat bape se transforment en costumes trois pièces gris porté par des nine-to-five carriéristes.le mot d'ordre est sobriété. Une cravate vert pomme est directement remarquée par le big boss qui fera une petite remarque, mais sur le ton de la rigolade bien entendu. Certaines attitudes sont par contre tolérées..."les gars et les garces bonjour!" éructe chaque matin Ridge (le prénom est fictif mais l'anecdote bien réelle)

Mais tout n'est pas aussi maussade. J'y ai rencontré des gens super, plutôt rebelles et loin du cliché qu'on peut avoir des gens qui bossent dans ce secteur et que je m'y sens bien.

Et moi "l'original" du service (afro, habits colorés...ici il n'en faut pas plus), je nage comme un poisson dans le vent dans ce petit milieu financier. Milieu qui m'est d'ailleurs toujours aussi étranger qu'il y a neuf mois.


[Parenthèse en coup de gueule vendredi 29.06.07:

bande de pouilleux, petits merdeux, glandes surrénales atrophiés, excrément de cancrelats, boursouflés, matagots, tronches de caribous dégarnies, fans de severine ferer, bande de nains de jardin sclérosés, vils Charlie et lulu travailleuses du seske gérontophiles...et encore je me retiens. l'organisation est merdique, tu fais un boulot que tu ne devrais pas faire (et que tu connais mal), et ils osent encore sortir des remarques genre, oui mais lui aurait vu ça! va te faire gamin, lui il bosse la depuis 3 ans, pas 1 mois!

Hum...Voila refermons cette parenthèse.]

Où en étais-je déjà? Je ne sais plus. Bref plus qu'un jour (lundi) et tout rentre dans l'ordre. Pourvu qu'ils ne me filent pas de tickets gratuits pour le concert de Di Quinto Rocco pour récompenser mon état de service en période de crise. Bon je file, j'ai des bûches à couper....