La Jåponaise Moustachue© - Guerrilla Stoemp - The Thin Black Duke - The George Låzenby Firelight Ensemble - The BaleaRic Hunter - (Le)Dåndy - Jules Barbey d'Aurevilly avec une Afro - André Bellegårde et son Orchestre Digital - I am a Cåssette...Dandytronic...Heddofone...Né à uccle mort en bas résilles...Matelot à sec...Inconnu du Nord au midi...Candidat déchu du concours Princesse Claquettes....La vie est un film natur(al)iste hollandais...Adepte des titres a rallonges...Toi aussi tu aimes les bûches?


Copyright

I don't really do reviews, If it's on here, It means I love it. Dead simple.
Some of the pictures here are mine, hit me up if you're interested in my work. guerrilla.stoemp@gmail.com

dimanche 12 octobre 2008

Camera Japan et le Cabaret shinjuku.


Vendredi 10 octobre, 19h30, Le Sucre, Paloma et votre hôte bravent le froid bruxellois pour se rendre au Cinéma Nova. (Cinéma bien connu de tous les amoureux de films érotico-horrifico-crépusculaires et autres productions alternatives) Les cocos du nova ont eu la bonne idée d'organiser une édition Belge du Festival Camera Japan. Ce festival existe depuis plus ou moins trois ans et à débuté aux Pays-Bas.

Au programme du vendredi: 3 courts-metrages de Shûji Terayama, cinéaste et fondateur d'une troupe de théâtre d'avant-garde (Le Tenjô Sajiki ) plutôt méconnu. touche à tout il a à son actif des livres de poésie, des romans et des pièces , certaines radiophoniques, dont une - sous forme de flash info à la "Guerre des mondes" - fait croire à une révolution des enfants, qu'il remettra en scène dans "Empereur Tomato Ketchup.

Emperor Tomato Ketschup justement parlons en parce que c'est le film que nous avons vu, du moins une partie. (et sous-titré en allemand!)
Terayama trouvant le film trop compliqué pour l'exportation le coupa en un court metrage d'environs une demie-heure.
Marrant, dérangeant par moment mais toujours emplie d'une certaine tendresse, Emperor tomato ketchup est vraiment un film à découvrir.

La soirée se poursuit avec un concert du cabaret shinjuku, le cabaret le plus extraordinaire du monde, dixit moi-même.
Ce sont des musiciens issus de la scène underground du célèbre quartier de Shinjuku à Tokyo.

étaient présents: Mommonashi (duo Voix et basse électrique, puisant dans le folklore nippon), Katan Hiviya (guitariste virtuose, auteur-compositeur, créant une fusion unique de jazz manouche et de black metal acoustique, et accessoirement mon chouchou de la soirée), Les Romanesques (duo de pop burlesque, qui adapte en français leurs chansons kitsh, à grands renforts de costumes et de scénographies décapantes) et leur meneuse Maïa (initiatrice des soirées, chanteuse, compositrice, multi-instrumentiste et chef d'orchestre de la compile "Kusamakura"), accompagnée du percusioniste Léo.

L'ambiance est électrique dan la salle de projection du cinéma nova (pleine a craquer), mention spéciale aux Romanesques qui ont su capter l'attention de l'audience a grand renforts de textes débiles et de chorégraphies plus que loufoques. je suis resté sur le derrière de la prestation de Katan Hiviya, être androgyne dont la tessiture de voix ne cessait de changer pendant les morceaux. Vraiment impressionnant.

Je pense que vous l'avez compris, j'ai eu un coup de foudre énorme pour ces artistes hors normes, plein de coeur, d'enthousiasme et vraiment vraiment attachants.

La soirée s'est achevé en beauté avec un dj set euphorique de Pascualino, Annette et Derek Sein.

Quelques vidéos du cabaret et des artistes présents:

Les Romanesques (bien mieux en live)









Katan Hiviya:


Momonashi:



Maïa:


Si tout ça vous intéresse:

Le cabaret Shinjuku


Zob Raviole est toujours à la recherche d'un masque type théâtre Kabuki.

2 commentaires:

michto a dit…

Ma p'tite Moustache,

J'espère de tout coeur que tu as eu la bonne idée d'acheter un cd des Romanesques !!!

Nous avons une émission Bodink around the world en préparation, et je les VEUX à tout prix dedans.

saab a dit…

Un gros coup de coeur pour Katan Hiviya mais ils sont tous fantastiques, cela sort de l'ordinaire !